Comment bien gérer la cohabitation à plusieurs chats ?

FacebookTwitterLinkedInPinterestCopy LinkShare

Les chats étant des animaux réputés indépendants et territoriaux, la question de la cohabitation entre félins peut se poser. De plus, chaque animal a son propre caractère (sociable ou indépendant, affectueux ou réservé, etc.) facilitant ou non la vie en groupe.

Que vous viviez déjà avec plusieurs chats ou que vous projetiez d’adopter un nouveau félin, quelques reflexes simples et une bonne organisation vous permettront de bien cohabiter. Voici donc nos conseils pour vivre en harmonie à plusieurs chats.

Plusieurs chats vivent ensemble
Plusieurs chats peuvent tout à fait cohabiter au sein du même foyer (© Dietmar Ludmann – Unsplash)

Quels chats choisir pour une cohabitation à plusieurs ?

Le chat n’est pas naturellement réputé pour sa sociabilité, vivant plutôt en solitaire qu’en meute. Surtout s’il n’a jamais côtoyé d’autres congénères (au sein du foyer comme à l’extérieur), il n’a pas forcément développé de codes sociaux et devra s’adapter pour communiquer ou vivre à plusieurs.

Si vous avez la possibilité de choisir les futurs félins qui vont entrer dans votre vie, préférez :

  • les chats de sexe opposé, afin de ne pas accentuer la concurrence naturelle ;
  • les chatons ou jeunes chats, plus faciles à sociabiliser entre eux ou avec un félin plus âgé déjà installé ;
  • les félins issus de la même fratrie, qui se connaissent déjà, ou bien une mère et son chaton ;
  • des chats aux comportements proches (il est plus difficile de faire cohabiter un chat très énergique avec un animal calme et réservé).

A noter que tout binôme reste envisageable puisque, encore une fois, cela dépendra beaucoup du caractère de vos félins et de leur capacité d’adaptation.

Deux chat dorment ensemble
Les chats d’une même fratrie auront plus de chance de bien s’entendre et de vivre en harmonie (© kazuend – Unsplash)

Faire preuve de patience pour vivre avec plusieurs chats

Si vos félins ne sont pas adoptés au même moment, l’arrivée d’un nouveau chat pour celui déjà installé sera forcément perturbante. Elle nécessitera de faire connaissance, d’apprendre à communiquer et, finalement, de partager son territoire.

Ces étapes peuvent prendre de quelques jours à plusieurs semaines et c’est tout à fait normal !

Intégrer un nouveau chat en douceur

Bien sûr, les présentations entre le nouveau et l’ancien chat devront se faire progressivement. Ne laissez pas vos félins directement tout seuls dans une pièce, mais procédez en douceur sous surveillance. De même, un nouveau chat ne sera pas « jeté en pâture » à un groupe de matous déjà en place.

Il est généralement conseillé de laisser le nouveau venu dans une pièce dédiée le ou les premier(s) jour(s), le temps que son odeur imprègne les lieux et qu’il s’habitue à celles de ses colocataires. Des rencontres pourront ensuite être organisées, avant de laisser tout le monde ensemble s’apprivoiser.

Observer les différents comportements

Les chats ont beaucoup de moyens de communiquer et certains comportements permettent de comprendre immédiatement si une cohabitation est en bonne voie. A l’inverse, d’autres indiqueront qu’efforts et patience seront encore nécessaires. C’est notamment le cas si vos chats :

  • s’observent à distance fixement, la queue en balancier ;
  • s’évitent constamment ;
  • grognent ou feulent (se crachent dessus), les oreilles en arrière ;
  • se donnent des coups de patte ;
  • se coursent régulièrement.

Si à l’inverse, vos chats jouent ensemble, se tiennent côte à côte sans problème, ronronnent, voire se font la toilette mutuellement, ce sont les signes d’une cohabitation réussie !

Si vos chats supportent la proximité de l’autre sans conflit, la cohabitation est réussie ! (© Max Kukurudziak – Unsplash)

Adopter la bonne attitude

Il est conseillé de ne pas intervenir et prendre partie en cas de conflit, même si cela est parfois difficile. Votre position doit être neutre pour laisser les chats s’apprivoiser sans rajouter de stress ou réactions d’incompréhension supplémentaires. L’idéal est donc de se comporter le plus normalement possible, comme si la situation était naturelle.

Essayez aussi de ne pas modifier vos comportements avec le chat déjà installé : si vous aviez l’habitude d’une session jeux ou gratouilles routinière, conservez-la. Et si le nouveau chat est en demande, donnez lui aussi bien sûr des signes d’affection, sans craindre la réaction de l’autre.

Et encore une fois : faites preuve de patience ! Nous l’avons vu, une nouvelle colocation entre chats peut prendre du temps.

Des aménagements pour favoriser l’indépendance de chaque chat

Chaque félin aura besoin de ses repères et de ses petits coins. Prévoyez un espace suffisant pour le nombre de chats que souhaitez faire cohabiter : généralement, il est conseillé d’offrir au moins 10m2 par individu. N’hésitez pas à jouer sur les hauteurs pour gagner de l’espace.

Ensuite, quelques aménagements permettront de bien organiser l’habitation afin que vos chats se sentent bien. La multiplication de zones indispensables à chacun sera bien souvent la clé pour une cohabitation sereine entre chats.

En complément, découvrez nos conseils pour rendre heureux un chat d’appartement.

Chacun son coin repas

Des repas apaisés, calmes et sans stress favoriseront une cohabitation harmonieuse. Pour cela, chaque chat doit pouvoir se nourrir quand il le souhaite, sans avoir à attendre que l’un ou l’autre ne finisse. La frustration et la compétition sont en effet les premières génératrices de conflits !

Prévoyez donc au moins une gamelle de nourriture et d’eau par chat, même si chacun sera ensuite libre de se ravitailler où il le souhaite. Ces gamelles pourront être réparties dans différentes zones de l’habitation. Vous pouvez également les placer en hauteur, permettant à un chat moins dominant de pouvoir observer à l’écart son environnement, ainsi que toute venue éventuelle de congénères.

Des chats mangent chacun dans leur gamelle
A chaque chat sa gamelle : cela permet de limiter les conflits et d’améliorer la cohabitation entre félins (© Fernando Jorge – Unsplash)

Les autres coins indispensables à organiser

Pour la litière également, prévoyez plusieurs bacs. Une litière par chat minimum (voire une supplémentaire) est recommandée. Elles devront être placées dans un lieu sécurisant permettant de bien observer l’environnement, pour ne pas que les félins se sentent vulnérables.

N’hésitez pas non plus à proposer plusieurs griffoirs et différentes sortes de jouets pour chaque chat. Ces derniers pourront améliorer la cohésion entre eux.

Enfin, les chats étant de nature indépendante, il est aussi important que chacun puisse s’isoler quand il le désire. Multipliez donc les zones de repos au calme : coussins, arbres à chats, tapis, fauteuils, hamacs de fenêtres, etc. Ces lieux serviront aussi de refuges en cas de conflit.

Des coups de pouce supplémentaires pour bien cohabiter entre félins

Utiliser des produits naturels

Certains produits recommandés en cas de stress pourront aider à apaiser les premiers temps d’une cohabitation et calmer vos félins. Il existe par exemple des produits naturels de phytothérapie pour animaux, comme ceux de notre partenaire Phyto Compagnon. Avec l’assurance pour chats de kozoo, en plus d’une protection en cas de maladies, accidents ou hospitalisation, vous bénéficiez de -15% de remise sur l’ensemble de leur catalogue.

Vous pouvez également utiliser un spray ou diffuseur hormonal, naturel et sans danger. Ces produits sont souvent recommandés pour développer et améliorer les liens affectifs entre chats.

Des chats jouent ensemble
Le jeu peut aider à créer des liens entre les chats (© Oscar Fickel – Unsplash)

Faire appel à un professionnel

Et si la cohabitation reste conflictuelle après plusieurs semaines et malgré nos conseils, n’hésitez pas à consulter un spécialiste. Comportementalistes ou vétérinaires pourront vous aider à apaiser la situation pour que vos félins vivent en harmonie au sein du foyer.

(Photo principale © Mariellem Oliveira – Unsplash)

kozoo, assurance santé pour chiens chats 100% digitale, rembourse vos frais vétérinaires en cas de maladies, accidents, hospitalisations

Donnez-nous votre avis

Votre email ne sera pas affiché.

D'autres articles pourraient vous intéresser

Trustpilot