L’obésité chez le chien et le chat : comprendre pour mieux traiter

FacebookTwitterLinkedInPinterestCopy LinkShare

L’obésité est une maladie. N’en doutez pas un seul instant. C’est même la maladie la plus répandue chez nos animaux domestiques et est définie comme un excès de graisse corporelle.

Il a été démontré que l’espérance de vie d’un labrador pesant 10 kg de plus que son poids de forme était diminuée de 4 ans ! (un groupe maintenu à 27kg et l’autre à 37 kg).

😢 Quatre ans, vous imaginez ?

L’obésité peut entraîner de graves effets secondaires sur la santé qui pourraient raccourcir la durée de vie de votre chien ou de votre chat, même s’il n’est en surpoids que de façon modérée.

Tout comme en médecine humaine, l’obésité de nos animaux de compagnie est associée à plusieurs problèmes majeurs de santé.

  • Moindre tolérance aux efforts physiques. 
  • Augmentation des douleurs articulaires liées à l’arthrose.
  • Hausse des risques de rupture de ligament croisé
  • Plus de risque de développer une dysplasie de la hanche en cas d’obésité pendant la croissance.
  • Chez le chat comme le chien, l’obésité favorise l’apparition du diabète sucré et certaines affections de la peau.
  • Elle aggrave les troubles cardiaques et respiratoires.
  • Enfin, chez le chat, l’obésité est un facteur de risque des cystites.

👉 Quand on voit cette liste (qui n’est pas exhaustive), nul n’a envie d’infliger ça à son animal. 

Ainsi, maintenir un poids corporel optimal pour votre animal peut lui offrir des avantages (très très) significatifs sur sa qualité de vie mais aussi sur son espérance de vie.

Voici ce que vous devez savoir sur les facteurs de risque, les symptômes, les causes et le plan d’action à mettre en place dès aujourd’hui afin de lutter le plus efficacement possible contre l’obésité qui guette chaque animal.

Quels chiens et chats sont les plus à risque de devenir obèses ?

Les animaux suralimentés ainsi que ceux qui n’ont pas la capacité de faire de l’exercice sont évidemment les plus à risque de devenir obèses. Il existe également des prédispositions raciales, surtout chez le chien.


Ainsi, les races les plus prédisposées à l’obésité sont les suivantes :

Le Basset Hound

Le Bouvier Bernois

Le Cavalier King Charles

Le Cocker Spaniel

Le Colley

Le Golden Retriever

Le Labrador

Le Scottish Terrier

Le Teckel

Le Terre Neuve

Alors que l’obésité peut survenir chez les animaux de tous âges, elle est le plus souvent observée chez les chiens et les chats d’âge moyen (entre 5 et 10 ans).

Les animaux vivant le plus souvent à l’intérieur (c’est encore plus vrai pour les chats) ont également tendance à avoir un risque plus élevé de devenir obèse.

Causes de l’obésité chez le chien et le chat

Il existe plusieurs causes d’obésité. 

Elle est le plus souvent causée par un déséquilibre entre les apports caloriques (les calories absorbées donc ce que votre animal mange) et ce que le corps de votre animal consomme.

L’obésité pointe le bout de sa truffe lorsque votre terme consomme plus de calories que ce qu’il ne peut en dépenser.

Nous avons vu qu’il existe des races plus prédisposées que d’autres à prendre du poids. Mais au-delà de ce facteur de race, il en existe d’autres qui influencent la tendance de l’animal à virer du côté obscur de la balance.

#1 La quantité d’aliment

Vous l’aurez compris, la cause la plus répandue d’obésité est simple et implacable : l’animal reçoit trop de calories !

Le problème auquel bon nombre de propriétaires d’animaux sont confrontés est qu’il existe souvent un déséquilibre entre ce que votre animal a besoin de manger et ce qu’il a envie de manger.

⏱️⏱️⏱️ La plupart du temps la gamelle est terminée en moins d’une minute chrono.

Et donc, forcément, on interprète cet engouement comme le signe que votre animal est affamé. Ce qui accroit encore davantage le sentiment de culpabilité.

Il ne faut absolument pas que vous tombiez dans ce cercle vicieux car ce dont a besoin votre animal n’est que rarement ce dont il a envie.

Un animal fonctionne à l’instinct, il n’a aucune idée de la quantité qui lui est nécessaire pour maintenir son poids de forme.

Mais vous, vous le savez et c’est à vous de décider la quantité à lui donner, pas à lui.

#2 La qualité de l’aliment

Une alimentation pauvre en protéines et riche en glucides (qui coûtera beaucoup moins cher au fabriquant !) aura tendance à faire grossir votre animal. Privilégiez donc une alimentation de qualité, quitte à faire un effort mesuré sur le prix.

#3 La tendance vers l’obésité d’un animal dépend aussi… de son propriétaire !

L’obésité d’un animal devient par exemple plus fréquente si son propriétaire est âgé en raison de la diminution normale de l’exercice.

Et le poids du propriétaire ? Pour ce dernier point, la conclusion est claire. Selon une étude, « Le risque pour un chien d’être plus gros/ en surpoids est plus élevé si le propriétaire est lui-même en surpoids ou obèse ». Ainsi, la prévalence des chiens affichant des kilos en trop est plus de deux fois plus élevée chez les propriétaires en surpoids (35%) que chez les propriétaires jugés minces ou de poids normal (14%).

Enfin la tendance du propriétaire à offrir de manière fréquente des friandises et des restes de table peuvent également exacerber la tendance de l’animal à prendre du poids.

#4 Les maladies qui prédisposent à l’obésité

Il existe en effet certaines maladies qui prédisposent à l’obésité. La plupart d’entre-elles parce qu’elles entraînent une baisse du métabolisme. Ainsi, l’animal brûle moins de calories qu’avant et si l’on continue à lui donner la même quantité de nourriture qu’avant, ce qui n’aura pas été brûlé sera emmagasiné sous forme de graisse.

C’est le cas notamment de l’hypothyroïdie. On retrouve le même processus après une stérilisation (surtout chez les mâles).

Enfin certaines maladies entraînent une baisse d’activité physique et de surcroît une prise de poids, c’est typiquement le cas de l’arthrose.

Le cercle vicieux de l’obésité

Une grande partie du problème avec l’obésité réside dans son penchant à vite se transformer en cercle vicieux.

Une fois que ce cercle vicieux est installé, il est d’autant plus difficile de pour votre animal et pour vous de vous en extraire. D’où l’importance de tout faire pour ne pas rentrer dedans.

De quoi je parle ? Je parle de cette tendance, une fois l’obésité installée, à faire moins d’exercice et à toujours vouloir plus de nourriture.

Votre animal se fatigue vite du coup vous raccourcissez les promenades. Votre animal vous réclame sans cesse à manger donc vous craquez plus souvent. Tout cela est bien naturel et je ne vais pas vous blâmer de vous laisser tenter. Mais en faisant cela que se passe t’il ? Votre animal prend de plus en plus de poids. Il marche moins donc ses muscles fondent. Ses muscles fondent et il prend du poids donc l’arthrose progresse. Donc il a mal. Donc il va encore moins avoir envie de se dépenser.

✍️ Bref, prendre les devants et réagir rapidement en cas de prise de poids anormale est très important pour votre animal.

Et votre meilleur allié pour combattre l’obésité naissante reste et restera toujours votre vétérinaire.

Traitement de l’obésité chez les chiens

Le traitement de l’obésité se concentre sur une perte de poids progressive et durable sur le long terme. 

Ceci est accompli en réduisant l’apport calorique de votre chien et en augmentant son niveau d’activité.

On diminue les entrées et on augmente les sorties. L’un n’étant pleinement efficace qu’en lui associant l’autre.

Diminuer les entrées : traiter l’obésité par l’alimentation

Les aliments utilisés pour un régime alimentaire visant une diminution de poids qui sont riches en protéines et en fibres alimentaires mais faibles en lipides sont généralement recommandés car les protéines alimentaires stimulent le métabolisme et la dépense énergétique.

De plus, vous éviterez une fonte musculaire associée au régime. Il faut perdre de la graisse, pas du muscle !

De plus les protéines et les fibres alimentaires vont aider votre animal a ressentir un sentiment de satiété. N’imaginez pas cela comme étant la panacée et qu’il n’aura absolument plus faim du tout après son repas mais cela peut aider.

Le travail le plus difficile sera pour vous, soyons clairs.

Car même si sa nouvelle alimentation est étudiée pour le rassasier plus rapidement, la quantité que vous allez devoir lui donner par jour sera certainement plus faible que ce que vous aviez l’habitude de lui donner. Donc vous risquez de craquer et c’est là toute la difficulté de faire subir un régime à son 🐶 ou son 🐱.

Dites-vous que tout ce que vous faites c’est pour votre animal que vous le faites.

❤️ Sa perte de poids, ce sont des mois, voire des années que vous lui offrez

❤️ Ce seront moins de douleurs arthrosiques, moins de risques de développer des maladies cardio-vasculaires ou encore du diabète.

Augmenter les sorties : traiter l’obésité par l’exercice

Augmenter le niveau d’activité physique de votre animal est essentiel pour maximiser le taux de réussite d’un régime alimentaire dans le cadre d’un programme contre l’obésité.

Avant de commencer à mettre en œuvre vos bonnes résolutions, consultez votre vétérinaire pour vous assurer que votre chien n’est pas atteint de conditions liées à l’obésité qui peuvent nuire à l’exercice, comme l’arthrose ou les maladies cardiaques.

Assurance santé et poids de forme : le duo gagnant pour une vie longue et heureuse à partager ensemble

Pour garder votre animal avec vous le plus longtemps possible, l’essentiel est de lui donner toutes les chances de pouvoir le faire.

Ainsi, soyez vigilants afin que l’obésité ne puisse s’installer. Comme nous l’avons vu ensemble, les effets secondaires de cette maladie sont suffisamment nombreux et graves pour être pris au sérieux. Ces effets secondaires sont prévisibles et prévenir leur survenue ne peut être que bénéfique.

Pour vous prémunir de ce qui ne peut être prévisible, la mutuelle santé pour votre 🐶 ou votre 🐱 a toute sa place. Il s’agit là aussi finalement d’un acte de prévention que vous offrez à votre animal.

Parce que la vie n’est pas toujours prévisible (et heureusement quand on y pense, mais ça c’est un autre débat 😉)

kozoo, assurance santé pour chiens chats 100% digitale, rembourse vos frais vétérinaires en cas de maladies, accidents, hospitalisations

Donnez-nous votre avis

Votre email ne sera pas affiché.

D'autres articles pourraient vous intéresser

Trustpilot