Jacques Julien ou l’art de la patience et de l’humilité

FacebookTwitterLinkedInPinterestCopy LinkShare

La photographie, un mode d’expression direct et libre

Après des études de cinéma et des diverses expériences dans ce milieu, je me suis tourné vers la photographie. Un moyen d’expression beaucoup plus direct, plus libre et accessible à tous. La photo m’a fait goûter à plus d’indépendance et d’autonomie dans la création ainsi que dans sa diffusion via internet et les réseaux sociaux. Le cinéma à l’inverse nécessite beaucoup de temps, de moyens et de personnes pour un seul film. 

En cherchant un sujet sur lequel entrainer ma technique, un animal en particulier a alors attiré mon attention, le Chat. Toujours disponible et prenant des poses variées toujours esthétiques, j’ai rapidement compris que ces créatures de la nuit avaient un don pour capter la lumière et confirmer la fameuse citation de De Vinci : “Le chat est un chef-d’oeuvre.”

Les chats dans toutes leurs splendeurs

Ma première modèle fut une chatte calico très âgée que j’avais adoptée et qui nécéssitait des soins quotidiens à cause d’une maladie chronique. J’étais très attaché à cette vieille chatte malgré son caractère un peu bourru et étrange mais je savais qu’il ne lui restait plus beaucoup de temps. Donc pour la retenir, je me suis mis à la photographier tous les jours. 

Etonné par la quantité d’idées visuelles toujours renouvelées que cet animal m’inspirait, j’ai voulu faire des recherches pour comprendre l’histoire ambiguë et très vaste du chat à travers les époques et cultures. Tantot divinisé tantot diabolisé mais toujours une muse pour les poètes, les artistes et compagnons privilégiés des écrivains. 

Pour tenter de percer leur mystère et en réaction au phénomène viral des lolchats (qui réduit le chat à un clown), j’ai compilé et archivé sur un compte Twitter dédié @VraiCat toutes les références historiques, artistiques et littéraires, les photos et citations connues, autour de cette espèce singulière. Au fil du développement de ce compte, prenait forme un kaléidoscope subjectif de plus en plus dense qui m’amenait à vivre une expérience anthropologique des relations humain-animal et allait servir de repère à mon projet artistique. 

Une mosaïque débridée

Lors de ces recherches, j’ai découvert certaines destinées uniques de chats célèbres à qui on a érigé une statue en leur mémoire ou consacré des livres entiers (de Colette aux albums du photographe Nobuyoshi Araki sur son chat Chiro, c’est d’ailleurs lors d’une exposition sur ce photographe que j’ai compris que la photo serait désormais mon principal outil d’expression artistique). Ou plus récemment l’artiste Sophie Calle sur son chat Souris.

Mes photos et créations graphiques sur ces petits félins se présentent donc comme une vaste mosaïque débridée, volontairement hétéroclite dans ses influences (surréaliste, gothique, classique, contemporain, burlesque, mystique, orientale, par les contes, le cinéma, la peinture…) pour rendre compte de la diversité dans notre rapport à eux à travers les époques et les cultures. Une petite partie de ces créations sont disponibles en édition limitée sur ma boutique Etsy ConceptCatArt, d’autres sont visibles sur mon site et un compte Instagram. 

Cette obsession esthétique que je leur ai voué quelques années s’est ensuite muée vers un intérêt pour le règne animal dans son ensemble. 

L’élargissement du spectre au monde animal en général

La photo animalière va dans le sens opposé de l’instantanéité de nos vies ultra connectées, basées sur la performance, la rapidité. Elle demande de la patience, nous oblige à l’humilité face à la nature qui a toujours le dernier mot, d’accepter de perdre la maitrise face à la rapidité et l’imprévisibilité de l’animal. L’émotion qui me pousse à déclencher mon appareil nait du sentiment d’altérité par la brièveté de l’échange de regards entre l’animal et moi. 

Et pour sortir du simple portrait animalier, la technique de l’affût me donne parfois le privilège d’immortaliser des situations plus rares (de prédation, de parade…) entre différentes espèces. 

Le monde du vivant ne cesse donc de me surprendre, du plus petit insecte aux grands fauves, de l’environnement urbain ou naturel. Je préfère privilégier la lumière naturelle et ensuite obtenir l’atmosphère que je souhaite en post-production. Pour les chats en revanche j’aime passer du temps en studio pour expérimenter d’autres esthétiques. 

Car pour chaque espèce mon approche peut varier d’un style créatif ou documentaire dans le but de capter au mieux leur essence et leur personnalité. 

Un regard singulier sur nos amies les bêtes

Vous pouvez découvrir toutes ces photos sur mon site à travers une banque d’images libres de droits qui classe et regroupe toutes les espèces du vivant. Ces photos sont toutes disponibles en téléchargement en haute définition. 

Ces galeries ont aussi pour but de sensibiliser sur la biodiversité dans une approche de classification darwiniste et autant que possible libérée d’anthropocentrisme. J’essaie aussi de faire progresser mon regard sur les différentes espèces par le biais de l’éthologie (l’étude du comportement et de la psychologie animale). Et ainsi, mieux comprendre leur langage autant corporel que sonore me permet d’établir un vrai rapport de complicité avec mon sujet et aussi mieux anticiper ses réactions. 

Egalement étudier le symbolisme de chaque animal à travers les cultures m’inspire et me libère de préjugés liés à notre langage. Par exemple la pie, souvent péjorative dans notre culture (bavarde, voleuse…), a une valeur positive en Asie et représente l’équilibre des forces complémentaires par son plumage (Yin et Yang). 

Cette curiosité m’a amené aussi à faire beaucoup de belles rencontres autant par les particuliers qui me demandent des photos de leur compagnon que dans le domaine plus spécifique de l’ornithologie.

En parallèle je me suis professionalisé dans la photographie d’entreprise et de portraits pour les particuliers. Je vends aussi des photos d’illustration par l’agence Getty Images. L’une d’elle a servi récemment d’illustration pour le podcast « L’intelligence des corbeaux » sur France Inter. 

En ce moment je prépare une série sur les chats de cimetières parisiens dont je me suis occupé quelques mois. (voir photo)

Une anecdote pour rassurer les amoureux des chats qui sont allergiques : je suis moi même allergique et j’ai toujours vécu de ma naissance à aujourd’hui entouré de chats donc rien n’est impossible si on respecte certaines règles. Avec le temps je suis presque complètement désensibilisé…

kozoo, assurance santé pour chiens chats 100% digitale, rembourse vos frais vétérinaires en cas de maladies, accidents, hospitalisations

2 thoughts on “Jacques Julien ou l’art de la patience et de l’humilité

Donnez-nous votre avis

Votre email ne sera pas affiché.

D'autres articles pourraient vous intéresser

Trustpilot