Garder son chat à la maison, c’est aussi bon pour l’environnement

FacebookTwitterLinkedInPinterestCopy LinkShare

Les chats d’extérieur ont un impact environnemental négatif largement méconnu 

Pour la plupart d’entre nous, garder son chat en intérieur est d’abord une question de sécurité et de santé pour lui. C’est du bon sens. Mais on ne pense pas à un autre motif pourtant tout aussi important : la préservation de l’environnement.

Permettre à son chat de gambader à l’extérieur de sa maison peut conduire à la ruine d’écosystèmes entiers. Pourquoi et comment est-ce possible ?

Un chat qui se promène sans surveillance dans un cadre naturel constitue une menace pour la faune et la flore qui s’y développe. En effet, il chasse même quand il n’a pas faim. C’est pour lui une occupation, un jeu. Il devient, sans le savoir évidemment, une espèce invasive aux effets potentiellement dévastateurs.

Ce n’est pas un hasard si, dans toutes les zones densément peuplées de chats errants, on a constaté une baisse drastique du nombre d’oiseaux, de petits mammifères ou de reptiles.  Ce constat s’applique partout dans le monde, sans distinction ! Il s’avère particulièrement dramatique dans les îles où les habitats d’oiseaux sont connus pour leur fragilité. Dès le XIXème siècle, des dizaines d’espèces avaient déjà ainsi complètement disparu sous l’effet de l’introduction de chats par les Européens.

Un prédateur qui s’ignore !

Une étude menée en 2015 aux Etats-Unis par l’Université du Massachusetts Amsherts a abouti à un constat alarmant : les chats d’extérieur sont responsables de la mort chaque année de 1,3 milliard à 4 milliards d’oiseaux selon les estimations. La fourchette est de 6,3 milliards à 22,3 milliards pour les petits mammifères. Et entre 228 millions et 871 millions pour les reptiles.

Pourquoi les chats surpassent les autres prédateurs dans les dégâts causés aux écosystèmes

Parce que les chats bénéficient d’une certaine bienveillance de la part des Humains, ils acquièrent un avantage sur d’autres prédateurs comme les renards ou oiseaux de proie, beaucoup plus livrés à eux-mêmes pour leur survie. Certains d’entre eux, faute de nourriture à disposition, sont souvent contraints de quitter le territoire, se rabattre sur de nouvelles proies (d’où un danger potentiel pour les Humains) ou mourir de faim.

La prédation par les chats est plus problématique car elle couvre une population d’espèces très large : insectes, petits invertébrés, etc…C’est toute la chaîne alimentaire qui est menacée. Et avec elle, l’écosystème dans son ensemble qui peut s’effondrer.  

Un autre argument en défaveur des chats par rapport aux autres prédateurs naturels est qu’ils peuvent transmettre la toxoplasmose aux autres animaux. Pour rappel, la toxoplasmose est une maladie due à un parasite protozoaire appelé “Toxoplasma gondii”. Le chat est la seule espèce animale pouvant développer une coccidiose toxoplasmique, aussi appelée toxoplasmose du chat.

Concrètement, ce parasite se développe dans l’environnementau travers de déchets souvent enfouis dans le sol par les chats.Ils vont ainsi contaminer l’eau et par voie de conséquence les autres animaux qui boivent à la même source.

Des solutions existent pour ne pas laisser votre chat batifoler dehors

Il y a bien sûr des chats qui détestent rester à l’intérieur et qui ont besoin d’être tout le temps dehors. Il ne s’agit pas de les priver de ce plaisir.

Certains propriétaires de chats qui habitent en maison individuelle construisent des sortes de petits patios spécialement dédiés. Ces endroits clos permettent aux chats de profiter de l’extérieur tout en les limitant dans leurs déplacements.

Une autre option est d’entraîner votre chat à être en laisse et de porter un harnais lorsque vous partez en ballade.  Exactement comme avec un chien. C’est un bon compromis entre la privation d’espaces extérieurs et la totale liberté qui est destructrice pour l’environnement. Certains chats refusent toutefois de porter un harnais. Pour éviter ce risque, les habituer très jeunes est le meilleur moyen d’y parvenir.

Et l’assurance kozoo dans tout ça ?

Chez kozoo, nous avons fait le choix de ne pas distinguer les chats “indoor” et “outdoor” pour permettre une certaine porosité entre les deux modes de vie, qui nous parait souhaitable pour le bon équilibre de l’animal. On assure toutes les races de chat, quelque soit son lieu d’habitat.

Alors pas d’hésitation. Dès leur plus jeune âge, investissez dans leur santé et votre sérénité. Obtenez votre tarif personnalisé en quelques secondes sur kozoo et finalisez votre souscription 100% en ligne en 5 minutes !

Nous restons toujours à votre écoute pour répondre à vos questions, depuis notre Live chat, notre téléphone (05 54 54 55 60) ou bien notre email hello@kozoo.eu

Vous pouvez obtenir beaucoup de réponses déjà en allant sur notre FAQ ou en consultant nos guides.

kozoo, assurance santé pour chiens chats 100% digitale, rembourse vos frais vétérinaires en cas de maladies, accidents, hospitalisations

Donnez-nous votre avis

Votre email ne sera pas affiché.

D'autres articles pourraient vous intéresser

Trustpilot