5 idées reçues sur l’assurance santé animale (4)

FacebookTwitterLinkedInPinterestCopy LinkShare

Idée reçue n°4 : ces contrats ne couvrent pas les maladies préexistantes, cela ne sert donc à rien d’assurer mon animal.

Tous les contrats santé animaux en France prévoient des exclusions. Certaines tombent sous le sens : mauvais traitement, absence de vaccination, accident de chasse, etc…

De même, des soins qui interviennent avant la souscription du contrat ou durant la période de carence ne peuvent être éligibles à une prise en charge. C’est somme toute assez logique.

Enfin, une série d’exclusions concerne l’aide médicale à la procréation, les frais exposés lors de la gestation et mise bas ou encore les frais d’incinération lors de la mort de l’animal.

Les maladies préexistantes, le point sensible des contrats santé animaux

Mais la catégorie d’exclusions qui est la plus “douloureuse” et controversée concerne les maladies dites préexistantes.

Il peut s’agir d’une anomalie constitutionnelle, d’une infirmité, malformations, ou de pathologies d’origine congénitale et/ou héréditaire. Les frais de dépistage et les soins liés à ces pathologies sont donc exclus de la couverture.

A titre d’exemple, on citera : la dysplasie de la hanche et du coude, les atteintes des cartilages de l’épaule (ostéochondrite et ostéochondrose disséquantes), les (sub)luxations des rotules des chiens de petite taille, les anomalies des narines, du palais et du larynx des races brachycéphales, l’ectopie testiculaire

Il est ainsi important, dès ses premiers mois, de faire examiner son nouveau compagnon par un vétérinaire afin de déceler un éventuel problème.

Ces limitations peuvent sembler dissuasives. Cependant, du fait du faible nombre d’animaux assurés dans notre pays (6% à 10% selon les estimations), c’est aujourd’hui la seule façon pour l’assureur de conserver un régime viable et des tarifs à peu près accessibles.

Il faut savoir qu’en Grande-Bretagne où l’assurance santé animale est beaucoup plus répandue qu’en France, vous pouvez bénéficier de contrats qui prennent en charge ces maladies préexistantes…mais il vous faudra débourser quelques livres sterling de plus !

Ces barrières n’ont donc rien d’une fatalité mais résultent d’habitudes de marché qui sont amenées à évoluer avec le temps.

Voyons voir ces exclusions…bah pas si terribles que ça !

L’intérêt de l’assurance reste évident pour conserver sa tranquillité d’esprit

Beaucoup de maîtres renoncent à l’assurance pour leur🐱 ou 🐶 précisément à cause d’une maladie préexistante. Ce n’est pas forcément un bon calcul. Certes, cette maladie ne pourra être prise en charge mais d’autres problèmes de santé (maladies / accidents) qui pourraient intervenir après la souscription pourraient être couverts.

Alors pas d’hésitation. Dès leur plus jeune âge, investissez dans leur santé et votre quiétude. Obtenez votre tarif personnalisé en quelques secondes sur kozoo et finalisez votre souscription 100% en ligne en 5 minutes !

Nous restons toujours à votre écoute pour répondre à vos questions, depuis notre Live chat, notre téléphone (05 54 54 55 60) ou bien notre email hello@kozoo.eu.

Vous pouvez obtenir beaucoup de réponses déjà en allant sur notre FAQ ou en consultant nos guides.

kozoo, assurance santé pour chiens chats 100% digitale, rembourse vos frais vétérinaires en cas de maladies, accidents, hospitalisations

Donnez-nous votre avis

Votre email ne sera pas affiché.

D'autres articles pourraient vous intéresser

Trustpilot