La vie intérieure des chiens : que se passe t-il dans leur tête ?

FacebookTwitterLinkedInPinterestCopy LinkShare

Notre plus grande frustration est de regarder dans les yeux de notre chien, de nous sentir si proche de lui, et pourtant de n’avoir aucune idée de ce qu’il pense. C’est comme la première question que vous vous posez à propos d’un bébé récemment né : est-ce un premier sourire ? Ou autre chose?! Sauf qu’avec le chien, c’est comme ça, et pour toujours.

Mon chien se rend-il compte que ce qu’il vient de faire était drôle, et l’a-t-il fait exprès ? Est-ce qu’il rit de l’intérieur ? Peut-il sourire ? Est-il anxieux ? Se souvient-il de sa vie de chiot ? Et, le plus important : m’aime-t-il ? 

Les recherches en matière d’éthologie ont beaucoup progressé ces dernières années. Elles permettent, sinon d’obtenir des réponses définitives à toutes ces questions, au moins d’apporter quelques éclairages. 

Les chiens comprennent-ils le rire humain ?

Les chiens semblent capables de réagir positivement à nos émotions positives, comme le rire et le sourire. Comprennent-ils pour autant l’origine de ce rire, le sens de la blague ? C’est beaucoup moins évident. Ce qui est certain, c’est que les chiens apprennent à nous voir rire et apprécient cela. L’effet de répétition aura un effet euphorisant sur eux, comme lorsqu’entre humains, on se fait les mêmes blagues. Ce sont les mêmes circuits d’approbation qui sont à l’œuvre, créant chez l’animal des sentiments de gratification. Ne comptez pas sur le fait qu’il comprenne votre blague mais une attitude burlesque pourra faire l’affaire !

Un chien peut-il sourire ?

Tous les chiens ont une expression de plaisir ou de contentement. Vous la reconnaîtrez au fur et à mesure que vous apprendrez à connaître un animal en particulier. Cependant, les propriétaires de certaines races pensent que leurs chiens sont plus souriants que la moyenne et donc plus heureux. C’est a priori une erreur, selon la plupart des spécialistes. En général, les chiens au visage large – staffies, rottweilers – ont l’air de sourire. La même expression sur un berger allemand fera qu’il aura l’air de retrousser ses lèvres.

Alors, heureux ?

Est-ce que mon chien m’aime ?

Il fait des choses que je peux interpréter comme de l’amour (me rapporter mes savates, me lécher, jouer avec moi…) mais est-ce bien le cas ? On peut douter de cette capacité, tout au moins au sens où nous l’entendons. La preuve en est qu’un chien éloigné de son premier maître et accueilli par un autre propriétaire s’habituera en général très bien à son nouveau foyer, si ses conditions d’alimentation et de confort (sorties régulières notamment) sont respectées. Ce constat peut paraître un peu décevant pour nous mais c’est pourtant bien le cas.

Si ce n’est pas de l’amour, pourquoi est-ce si bon ?

Comme dans la relation parents-bébés où une boucle d’ocytocine se met en place, la relation avec le chien suit le même schéma. Cela va entraîner un sentiment de bien-être chez l’humain comme chez l’animal par le simple échange de regards. 

La compréhension moderne de la domestication canine est que la sélection progressive des races sur le critère de convivialité a conduit à l’évolution d’une nouvelle cognition chez les chiens. Ils ont acquis une compréhension sociale de ce que les humains voulaient dire et souhaitaient, dans leurs gestes et leurs commandements.

Mon chien peut-il faire preuve d’empathie ?

Evidemment que votre chien sait quand vous êtes triste. Qui a un chien sait bien que quand on ne va pas bien, il est capable de venir poser sa tête sur vos genoux et d’adopter une attitude compatissante. Dans un autre registre, il est prouvé que les chiens sont capables de détecter un cancer ou le COVID-19 mais il s’agit ici davantage de bio-détection que d’empathie. 

A propos d’empathie, il est amusant de voir que l’effet de contagion constaté entre humains sur le bâillement fonctionne aussi pour les chiens ! 

Laisse moi prendre ta douleur

Pourquoi les chiens souffrent-ils d’anxiété de séparation ?

À proprement parler, la plupart d’entre eux ne souffrent pas, selon les spécialistes. L’anxiété (comportement destructeur, hurlement pendant des heures, parfois mordillement des chevilles lorsque le propriétaire est chaussé, couché devant la porte) est la « détresse d’isolement », généralement posée à l’enfance. Les chiens ne sont pas pré-programmés pour être malheureux quand ils sont seuls. Il faut juste leur apprendre dans les premiers mois de vie qu’être seul, c’est normal. 

Comment savent-ils depuis combien de temps vous êtes parti ? Les chiens ont-ils une notion du temps ?

Si vous nourrissez votre chien à la même heure chaque jour, son système digestif sera adapté pour s’attendre à de la nourriture à ce moment-là et, remarquablement, il peut être précis à la minute près.

Mais un chien qui peut rester seul 40 minutes, mais qui panique après 45 minutes, de quoi s’agit-il ? La meilleure théorie actuelle est que votre odeur dans l’air diminue très progressivement avec le temps. Or, les capacités olfactives d’un chien sont environ 30 à 40 fois plus développées que celles des humains !

Quelle est la différence entre la détresse et l’anxiété ?

Il s’agit principalement de développement – un jeune chien éprouvera de la détresse sur le moment : « Je suis seul et je n’aime pas ça. » En vieillissant, ce sentiment peut s’auto-alimenter et devenir de l’anxiété. 

Un chien peut-il se souvenir d’événements négatifs ? Peut-il souffrir du syndrome du stress post-traumatique ?

Des expériences précoces défavorables peuvent certainement affecter le comportement ultérieur d’un chien, bien que la mémoire à long terme ne soit pas suffisamment comprise pour que nous sachions s’il peut s’en souvenir. Les chiens d’assistance revenant de zones de guerre présentent cependant des symptômes très similaires à la réponse traumatique des soldats.

Et le sexe dans tout ça ?

La question de la castration / stérilisation et ses liens avec l’activité sexuelle est plus complexe qu’il n’y paraît. Cela peut dépendre du moment de la stérilisation. L’expression du comportement reproductif nécessite des hormones gonadiques, et l’absence de ces hormones pendant le développement du cerveau pubertaire peut altérer le comportement reproductif à long terme. On pourrait s’attendre à ce que les deux sexes aient une diminution de la motivation s’ils sont stérilisés avant la puberté. Une étude sur des chiens mâles en liberté au Chili a révélé que les chiens castrés ne présentaient aucune réduction de leur activité sexuelle.

Quelle est la cause première de l’agressivité ?

Les chiens ont le même système limbique ou émotionnel que nous, manifestant les 4 mêmes attitudes que nous sous la menace : le combat, la fuite, la plainte plus ou moins agressive ou l’immobilité. Les humains ont une autre voie vers la violence, qui est l’humiliation, mais un chien ne peut pas être humilié car il n’a aucun sentiment de honte.

Pourquoi certains chiens attaquent-ils d’autres chiens sans raison apparente ?

Certains chiens sont xénophobes, ce qui signifie qu’ils n’aiment pas les étrangers. Ainsi, le simple fait de rencontrer un chien étrange pourrait créer suffisamment de peur pour lui donner l’impression qu’il a besoin de se protéger. Beaucoup d’agressions canines sont explicables si vous avez une bonne compréhension de l’histoire naturelle, du langage corporel et du comportement des chiens.

kozoo, assurance santé pour chiens chats 100% digitale, rembourse vos frais vétérinaires en cas de maladies, accidents, hospitalisations

Donnez-nous votre avis

Votre email ne sera pas affiché.

D'autres articles pourraient vous intéresser

Trustpilot